Chanson pour le Che

À Trinidad, Cuba, j’avais été touché par cet homme qui chantait avec ferveur et concentration une chanson à la gloire du Che.

La première version du tableau, faite il y a deux ans,  n’était pas très satisfaisante, tant au niveau des couleurs que du cadrage. J’ai tout retravaillé – ce qui m’arrive rarement.

Retravailler ainsi un tableau permet de mesurer les progrès accomplis, de mettre en perspective la pratique picturale. J’évolue vers des couleurs plus vives, même si, je l’espère, elles conservent la subtilité de leurs rapports les unes aux autres, subtilité que je pourrais comparer… à un bel accord de guitare !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *