Diana et Félix

Diana et Félix ::: Huile sur bois - 35x44cm
Diana et Félix ::: Huile sur bois - 35x44cm

L’obstination, vice ou vertu ? Je me pose sérieusement la question, au sortir de la série Diana et Félix, qui s’est étalé sur trois saisons œuvres. Je n’en peux plus ! (Ce qui veut dire que l’œuvre me sort par les yeux, même si je suis finalement content du travail accompli. Plus que tout, j’en suis fier d’avoir su dire STOP ! J’ai cru être devenu olio-dépendant, me précipitant dans mon atelier, dès l’aube, avant même ma première tasse de café !

Il m’est pour l’instant difficile d’avoir une idée précise de l’œuvre finale au moment où je donne le premier coup de brosse. Je me laisse porter et j’hésite à chaque carrefour. Je ne pilote pas, je conduis, hélas.

À suivre… après une petite pose.

Diana et Félix GP

Une réponse

  1. Un peu de repos et de recul fait toujours du bien.
    Le piège de la peinture à l’a-wa-ile…..
    On peut y passer sa vie….sur le même tableau
    Cf La Joconde….
    Cela dit, ton travail ici me paraît plus synthétique…. et le fond texturé me rappelle celui de certains de tes pastels. 😉
    Bises Didier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *